Comment fonctionne une VMC ?

Nos autres articles sur les VMC

De l'aide

pour votre projet ?

Faire un devis

Guide sur notre service d’installation de VMC

Le système de ventilation mécanique contrôlée (VMC), est un dispositif qui renouvelle l’air ambiant. Vous le trouvez principalement dans les pièces humides (salle de bains, cuisine, WC). Indispensable pour le confort intérieur, il est obligatoire dans un bâtiment, mais doit être, de préférence, bien isolé. Par la suite, cela évitera les déperditions de chaleur et le gaspillage d’énergie. Nous expliquons dans cet article les différents types de VMC ainsi que leurs fonctionnements.

Les différents types de VMC et leurs différences

Ce système est désormais adapté à toutes les habitations. Nous vous présentons ici les différents types de VMC et leurs différences.

Les différents types de VMC

Sur le marché, il existe principalement deux familles : VMC simple flux et VMC double flux. Commençons par le simple flux. Ce système est le plus utilisé. Il est à la fois économique et efficace. Vous pouvez trouver différents modèles comme la VMC simple flux autoréglable et la VMC simple flux hygroréglable. Cette dernière se base essentiellement sur l’extraction de l’air vicié et les produits de combustion d’une chaudière gaz.

La deuxième grande famille est la ventilation double-fluxPlus coûteuse mais elle réalise de bonnes économies de chauffage. Pour une efficacité encore plus grande, ce modèle peut être couplé à une pompe à chaleur ou un chauffe-eau thermodynamique. Il existe également une VMC double flux avec récupérateur et misère avec un puits canadien.

La différence entre VMC simple flux et VMC double flux

Pour bien choisir le système de ventilation de votre logement, nous vous expliquons la différence entre ces deux grandes familles de VMC. Le simple flux présente un seul objectif qui est le renouvellement de l’air.

Quant à la ventilation double flux, elle réduit considérablement votre consommation d’énergie. Contrairement à la VMC simple flux, elle est équipée d’un échangeur thermique. Ce dernier permet, en fait, de récupérer les coloris de l’air.

Fonctionnement VMC

Comment cela fonctionne concrètement ?

En terme général, un système VMC repose sur un bloc extracteur d’air et des gaines d’évacuation installés dans les pièces humides. Dans le but de renouveler l’air intérieur, chaque système se base sur un fonctionnement différent.

Le fonctionnement d’une VMC simple flux

Au niveau de la toiture, des combles ou des faux plafonds, vous trouvez un bloc-moteur. Les gaines reliées à ce bloc s’achèvent avec des bouches d’extractions. Situées généralement en hauteur, au-dessus des fenêtres, ces bouches aspirent l’humidité et les mauvaises odeurs. Par la suite, l’air pollué traverse les gaines jusqu’au moteur afin d’être rejeté vers l’extérieur, sans être mélangé avec l’air neuf frais, qui va circuler dans l’habitation.

Le fonctionnement d’une VMC double flux

La VMC double flux ne requiert pas l’installation d’entrées d’air. Avec un échangeur thermique et deux systèmes de gaines, il permet d’aspirer l’air vicié de l’intérieur. Après sa filtration, le double flux récupère l’air frais au moyen d’une autre gaine. Ensuite, il sera mélangé à l’air filtré de manière à renvoyer un air propre et réchauffer le logement. C’est un fonctionnement un peu complexe, mais il engendre de réelles économies en régulant la température ambiante.

 

Afin d’épargner les pannes de la VMC, nous vous conseillons de bien entretenir votre dispositif. N’hésitez pas à faire intervenir nos professionnels pour un contrôle tous les 2 ans. Nous mettons à votre disposition une équipe compétente et experte pour l’entretien et l’installation des pompes à chaleurs et des VMC.