Pourquoi faire un calorifugeage ?

Nos autres articles sur le calorifugeage

De l'aide

pour votre projet ?

Faire un devis

Guide sur notre service de calorifugeage

Protéger les bâtiments des températures extrêmes est certes une nécessité. Toutefois, les ouvertures vitrées et le toit ne sont pas les seules parties de la maison à devoir être isolées. Il faut aussi penser aux installations d’eau et de chauffage pour limiter les fuites d’énergie et les ennuis liés au gel.

Qu’est-ce que le calorifugeage ?

C’est un procédé dont le but essentiel consiste à éviter les déperditions de chaleur, et ce, en isolant les canalisations d’eau chaude ou les installations de chauffage (réservoir, tuyauterie, citernes fixes ou mobiles, réacteurs chimiques, chaudières…). Ainsi, la consommation d’énergie sera réduite.

Cette technique permet d’isoler les tuyaux de vapeur d’eau, d’air, d’eau chaude, ou de fluide à haute température (jusqu’à 1 200 degrés Celsius).

En revanche, cette technique doit être distinguée du calorifugeage frigorifique, ou bien anti-condensation, qui concerne les systèmes de tuyauterie d’eau froide ou glacée. Dans ce cas, la température trop basse entraînera de la condensation si le tube n’est pas isolé.

Quels sont les bénéfices d’un calorifugeage ?

Ils sont plusieurs, citons entre autres :

Des économies énergétiques

La production d’eau chaude dans une maison se fait loin des espaces de vie. Avant d’arriver au robinet, elle va traverser des pièces non chauffées (garage ou cave) et perdre jusqu’à 20 % des calories faute d’isolation. Ces déperditions de chaleur augmentent la consommation et par conséquent la facture énergétique. Un calorifugeage efficace vous permettra de faire des économies importantes sur votre facture d’énergie.

Protection contre le gel

Lorsque l’hiver est rude, les canalisations peuvent geler et le système tout entier risque de s’arrêter. En outre, les changements de températures peuvent déformer les tuyaux et causer des fuites. Le calorifugeage peut vous épargner ce genre de dégâts, dont les coûts de réparation peuvent s’avérer très onéreux.

Subvention étatique

Les frais du calorifugeage sont relativement accessibles : entre 25 et 100 euros par mètre linéaire, tout dépend du diamètre des tuyaux et de l’épaisseur de l’isolant. En plus, en guise d’encouragement, l’État offre une aide financière aux particuliers comme aux professionnels pour encourager ce genre d’initiative.

À qui s’adresse le calorifugeage ?

Cette technique d’isolation thermique s’adapte aussi bien aux besoins des personnes physiques que morales. En effet, elle est utile partout où on utilise de la tuyauterie (logement, copropriété, entreprise, etc.)

Dans une copropriété, le calorifugeage permet de baisser les factures. L’isolation des installations qui se trouvent en sous-sols sera privilégiée, puisque c’est dans ces lieux que la déperdition énergétique est la plus importante. D’autre part, ce procédé réduit les bruits issus du système de canalisation, et ce, en utilisant des colliers de fixation anti-vibration.

Quant aux entreprises qui utilisent des systèmes de tuyauterie industrielle, ils ont tout intérêt à y recourir. En raison de l’étendue du système hydraulique ou de chauffage d’un site industriel, l’isolation thermique diminuera considérablement les pertes énergétiques, nonobstant le secteur d’activité. Elle permettrait ainsi d’économiser plusieurs milliers d’euros chaque année.

Pour conclure

Ces dernières années, le calorifugeage est devenu une pratique bien répandue. L’avancée technologique dans ce domaine l’a rendu faisable à travers plusieurs matériaux pouvant convenir à tous les budgets et à toutes les exigences. Isoler ses installations thermiquement est désormais une solution profitable qui assure un rendement meilleur.